Epilation – Rasoir : Mon choix

Avant toutes choses, je souhaiterais vous dire que l’avenir de mes poils m’est totalement personnel. Donc vous, vous faîtes ce que vous voulez! Après si vous voulez faire subir le même sort à vos poils, vous pouvez écoutez mon histoire et lire mes conseils. 😀 

Cet article ne va pas avoir de « structure » comme j’ai pu le faire précédemment. Il sera sous forme de « témoignage » pour vous raconter ce que j’ai fait, et ce que je fais à présent.

J’ai commencé par m’épiler chez une esthéticienne à domicile dans mon petit patelin du Sud de la France. Pourquoi ce choix? Tout simplement, à cause d’une pression familial me disant que c’était le mieux etc etc … Je ne pourrais pas vous dire l’âge. Mais commencé par les jambes, aisselles et visage, car j’ai une pilosité exorbitante et c’était plus que nécessaire.

Rien de particulier, la douleur s’estompait, j’étais contente du résultat, sachant que je n’avais rien connu d’autres.

Le drame se produisit quand j’ai dû attaquer le maillot. Comme je vous l’ai dit c’était un petit village, et tout le monde connaissait tout le monde. Et quand on est jeune, et que l’esthéticienne a littéralement la tête entre vos jambes et qu’elle parle de vos parents, ça à le don de traumatiser.

Suite à ça je n’y ai plus retourner, et j’ai commencé à me raser. Pourquoi cette décision? Parce que j’étais une adolescente renfermée, timide, et très introvertie et je ne souhaitais  pas me montrer de la sorte à une personne que je ne connaissais pas.

Ceux et celles qui se rasent le savent, quand on commence on a dû mal à s’arrêter. On peut se raser rapidement, certes ça repousse mais quand on a intégré le rasoir à notre routine ce n’est pas dérangeant. Et je pense que financièrement c’est plus intéressant.

J’ai eu le malheur, un jour, de trop me raser. Dans le sens où j’ai rasé des endroits qu’il n’est pas nécessaire voir recommander de raser/enlever le duvet naturel, notamment le ventre.

Je me suis retrouvée avec des poils et non plus du duvets, ce qui ne faisait qu’augmenter le manque d’envie de montrer ses parties de mon corps à des professionnelles.

Aujourd’hui j’ai 22 ans, et je retourne à l’esthéticienne pour le maillot uniquement. C’est une partie qui m’est difficile d’accès au vue de ma souplesse légendaire. Et surtout je voulais que cette partie soit nickel pour le « long terme » en tout cas plus que quelques jours. Qui plus est, quand on rase, la repousse pique. Et lorsque ça pique/gratte dans cette partie du corps, c’est très très inconfortable.

J’ai pris rendez-vous dans un institut spécialisé. J’appréhendais énormément ce rendez-vous au vue de mon passé et de la douleur. L’esthéticienne m’a de suite mise en confiance, et la douleur était certes présente mais beaucoup moins que ce que j’imaginais. Du coup j’y suis retournée, et je suis plus que ravie du résultat !

Je ne souhaite pas, en tout cas pour le moment, m’épiler à la cire les jambes et les aisselles. Tout simplement par flemme et j’apprécie le résultat quand je me rase.

Pour ce qui est du visage, je m’épile la moustache avec un épilateur électrique et c’est une révolution ! Vos poils s’enlèvent rapidement, pas sans douleur, mais le résultat est nickel pendant plusieurs semaines et surtout vous n’avez pas des plaques rouges ou des boutons qui peuvent rester plusieurs jours. Si vous avez l’habitude d’épiler votre moustache à la pince à épiler, je ne peux que vous recommander ce type d’appareil.

Pour les sourcils, j’ai dû modifier 15 fois la forme naturelle de ces derniers étant jeune. J’ai donc décidé il y a quelques années d’aller voir les spécialistes chez Bénéfit pour qu’ils puissent m’indiquer la forme qui naturelle et qui me va par définition.

Suite à ça je me suis épilée à la pince en suivant les conseils et la forme vus avec les spécialistes.

Dernièrement, j’ai refais à la cire avec l’esthéticienne. Même si c’était rapide, que ça à repoussé plus lentement, et encore, je trouve que le résultat était trop net et donc pas assez naturel pour moi.

Mes conseils

Que vous vous épiliez à la cire ou au rasoir, vous devez respecter un « protocole » pour que vos poils repoussent plus lentement. Mais également, pour éviter les poils incarnés, et gardez des jambes douces malgré l’agression que vous leurs avez fait subir :

  • Réalisez un gommage avant l’épilation, notamment à la cire, pour enlever les peaux mortes et ouvrir vos pores.
  •  Evidemment, hydrater votre peau après l’épilation pour avoir la peau douce. Il est bien de le faire régulièrement, mais si vous n’avez pas l’habitude, forcez-vous à le faire après épilation au minimum. Ce ne sera que bénéfique.

C’est les deux règles d’or à suivre.

Si vous allez chez une esthéticienne, je vous recommande les instituts et surtout que vous soyez à l’aise avec l’esthéticienne. Ce n’est pas une honte de demander spécifiquement une esthéticienne ou au contraire de demander à changer. N’ayez pas peur, le but est que vous soyez bien et que vous ayez envie d’y retourner sans la boule au ventre.

Je vous tiendrais au courant, de mes futurs changements de rituel si j’en fais 😀

Et vous? Qu’est-ce que vous faîtes subir à vos poils petits tortionnaires?

Elise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s