L’écriture et moi

Depuis plusieurs semaines/mois, je m’attelle à une activité qui commence à prendre de plus en plus de temps dans mon quotidien et mon temps libre : la rédaction d’un roman.

Je ne suis pas une écrivaine professionnelle, loin, très loin de là, mais c’est une histoire qui trotte dans la tête depuis de nombreuses années. C’est une histoire qui me tient vraiment à cœur et je veux lui apporter l’importance qu’elle mérite en la mettant sur papier.

Peut-être que cette histoire restera pour moi et moi-seule, peut-être que j’arriverais à finir ce livre et que l’écriture sera tellement parfaite que je serais publiée et mon histoire sera adapté en film, seul l’avenir nous le dira (entre nous l’option 1 est plus susceptible d’arriver :D).

Je pensais, naïvement, que lorsqu’on avait la trame de l’histoire et une idée des personnages, les mots et les phrases venaient tout seuls.

C’est totalement faux.

Maintenant que mon histoire commence à me plaire et à prendre forme, je souhaiterais vous écrire quelques points sur l’écriture de ce roman. Ce que ça m’a appris, ce que je fais et je recommande.

Le roman est loin d’être fini donc peut-être que je vous réécrirais un article sur l’avancée de cette histoire, à voir!

 

Trouver le bon support

Ecrire un livre, c’est écrire des pages et des pages, Thanks Captain Obivous. Bon, ça peut paraître stupide, mais il faut trouver un support où vous êtes réellement à l’aise.

Est-ce que vous êtes plutôt écriture papier ou ordinateur ?

Pour moi le choix de l’ordinateur c’est fait très rapidement. J’aime le fait d’écrire manuellement, mais ça me fatigue très vite et je ne peux pas écrire aussi vite qu’avec un clavier, je trouve donc l’exercice trop long et fastidieux. C’est un choix personnel.

Néanmoins, je garde toujours avec moi un petit carnet où je peux écrire des idées qui me passent par la tête, mes inspirations du moment, pour être sûr de ne pas les oublier.   

Je me suis également rendu compte que je préfère les claviers d’ordinateur fixes, “à l’ancienne”, pour écrire.  

Quand je travaillais sur mes différents rapports pour mes études, j’étais toujours plus efficace avec un clavier fixe et des touches “qui font du bruit” qu’avec le clavier de mon ordinateur portable. J’ai donc fait l’acquisition d’un clavier que l’on peut brancher via USB sur l’ordinateur, ça apporte un certain cachet à mon ordi 😀

Il n’est pas toujours facile de trouver son support d’écriture, mais il est important de le trouver pour être le plus productif et confortable possible.   

 

Avoir une trame

Lorsque j’ai souhaité commencer ce roman, j’étais boosté à 2000%. Je voulais tout mettre sur le papier. J’avais une idée globale de l’histoire et cela me suffisait.

Grave erreur !

Il est important de faire un schéma, un plan, une liste, qu’importe, il faut que vous mettiez sur papier toutes les idées que vous avez. Ça vous permettra de faire un bilan de vos idées, d’être sûr de vous et surtout de ne pas oublier. Vous n’allez pas écrire un roman en une après-midi, loin de là, donc il est important de mettre sur papier vos idées pour pouvoir ensuite les classer.

Pour ma part, j’ai réalisé un schéma avec des codes de couleurs, des post-its, la totale.

Grâce à ça j’ai pu me rendre compte que certains aspects de mon histoire n’étaient pas logiques, ou alors trop complexes.

 

Un planning

Pour être efficace, il est important de mettre en place un planning. C’est une technique à faire que ça soit pour l’écriture d’un livre ou tout simplement d’un rapport pour vos études.

Il faut trouver un juste milieu entre le planning trop short/strict : écrire 10 pages chaque jours. Et le planning trop cool : 1 page par mois.

Vous pouvez faire deux types de planning, soit vous vous dîtes il faut qu’avant la fin du mois j’ai écris que mon héros a fait telle ou telle chose, soit vous vous dîtes il faut qu’avant la fin du mois j’ai écris tant de page.

Ca va dépendre de votre rapidité d’écriture, de votre imagination et surtout du type de livre/histoire que vous écrivez. Si vous écrivez une histoire ultra complexe avec des détails de partout et une intrigue difficile à mettre en place (ex : policier ou SF), laissez-vous le temps de bien faire du tri dans vos idées et votre tête. Si vous écrivez une histoire romantique ou une histoire basée sur votre vie, vous pouvez vous donnez un quota de pages par mois plus important.

 

Faut-il le dire autour de vous?

C’est une question importante. Est-ce qu’il faut faire part à ses proches de ce projet? Est-ce qu’il faut raconter l’histoire au risque que ça ne leur plaise pas?

Pour moi, il faut le dire si vous êtes sûr de vous et du potentiel de l’histoire que vous êtes en train d’écrire. Par exemple, après avoir mis en place la trame.

Après tout dépend de la relation que vous avez avec vos proches, c’est comme tout.

Mais je pense que le fait d’en parler avec vos proches et le soutien que ces derniers vous apporteront va vous pousser à continuer et à progresser dans votre projet.

Ecrire un livre n’est pas chose aisée. Ce n’est pas juste mettre des mots à la suite des autres. Il faut que ces mots est un impact, un sens, un message à passer. Néanmoins, il faut vous lancer. Certaines histoires sont beaucoup plus personnels que d’autres et les mettre sur papier ça peut faire peur, mais c’est également tellement bénéfique car vous mettez enfin sur papier les mots qui trottent dans votre tête depuis tant d’années.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ou par mail (dans la catégorie “Contact”) si vous avez déjà essayé, ou si vous êtes en train, ou si vous avez déjà fini, d’écrire un livre. Est-ce que vous eu des obstacles à surmonter, lesquels? Qu’est-ce que ça vous apporte?  Partagez nous votre histoire ! 😀

Elise.

Publicités

2 commentaires sur « L’écriture et moi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s