Emménager avec son copain

En ce début d’année scolaire, de nombreux couples ont enfin osé sauter le pas et emménager avec la personne qui partage leur vie depuis quelques temps. Rien de plus normal me diriez-vous. Avant de se lancer dans cette nouvelle grande aventure de la vie, vous vous faites souvent des films dans lesquels vous vous voyez passer toutes vos soirées avec votre amoureux, vous endormir dans les bras l’un de l’autre tous les soirs, faire des repas chez vous avec vos amis mutuels… Le rêve! Cependant, la vérité est tout autre…

La recherche d’appartement

Bien évidemment, avant d’emménager quelque part, il faut rechercher un logement qui pourrait convenir à tous les deux. Il faut se l’avouer, c’est souvent là que les problèmes commencent, à moins que votre moitié travaille dans le même secteur que vous et qu’il ait les mêmes goûts que vous. Pourquoi je dis cela? Tout simplement car vous allez devoir trouver un logement qui se trouvera dans un secteur géographique intéressant pour vous comme pour lui. Mais en plus, l’appartement devra vous plaire à tous les deux, et remplir une bonne partie de vos critères de recherche (si vous avez réussis à vous mettre d’accord là dessus). Une baignoire? Non, plutôt une douche. Un studio? Non, je veux qu’on ait notre chambre. Un appartement? Non, je veux avoir un jardin, on ne sait jamais si on adopte un chien. Cette appartement te plait? Non, je n’aime pas le papier peint et il n’est pas assez lumineux; je veux qu’il soit exposé plein sud. A quel nom mettrons-nous l’appartement? Aux deux? Non, seulement au mien, je suis étudiante boursière et on pourra donc prétendre à une aide de la CAF… Vous comprenez où je veux en venir, c’est souvent source de désaccord. Au final, l’un des deux doit faire des compromis au profit de l’autre et inversement, tout en trouvant un juste milieu afin que les deux se sentent bien dans ce nouvel appartement.

Je tiens tout de même à vous rassurer: la recherche d’appartement n’est pas non plus une corvée, détrompez-vous. C’est le commencement d’une toute nouvelle vie à deux.

A vos recherches !

demanagement.jpg

L’emménagement en lui-même

Là encore, vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Qui prend l’étagère du haut? Où ranger tous vos vêtements? Dois-je laisser certains vêtements chez mes parents pour ne pas trop empiéter sur le confort de l’autre?

Bon, il faut reconnaître que l’aménagement est bien plus sympa que la recherche d’appartement s’il y a trop de désaccords. C’est l’euphorie de la découverte de cette nouvelle vie à deux, de partage. Vous avez des projets plein la tête et c’est le commencement de leur aboutissement.

Déménagement-particulier-sur-mesure-responsive.jpg

Le quotidien et ses tâches ménagères

D’après mon expérience personnelle, le quotidien est agréable. Il faut reconnaître que se lever et se coucher dans les bras de la personne que l’on aime est plus qu’agréable. Passer des journées sous la couette à regarder des films est tout autant agréable. Bien évidemment, le quotidien ne se résume pas qu’aux moments de tendresse (dommage!). Il y a les amis qui entrent en jeu, les sorties et pleins d’autres sujets qui peuvent s’avérer épineux à certains moments.

Cependant, le sujet le plus souvent problématique est celui qui se rapporte aux tâches ménagères. Attention, je ne mets pas tous les garçons dans le même sac en disant qu’ils sont moins ordonnés et attachés à la propreté que nous les filles. C’est juste un cliché qui s’est vérifié dans tous les couples de mes amies… Bref! Le ménage est à faire à deux. A vous de répartir les tâches ménagères comme bon vous semble et pourquoi pas instaurer de petites règles telles que « celui qui prépare à manger ne fait pas la vaisselle ». C’est assez parlant et plutôt équitable, qu’en pensez vous? Il ne faut surtout pas que l’un des deux ait l’impression de se faire rouler dans la farine. Non. Vous salissez, vous rangez. C’est aussi simple que ça.

taches-menageres1.jpg

La place de notre vie sociale

Voici un sujet assez sensible en fonction des couples. Pourquoi? Parce que lorsqu’il y a une personne atteinte de jalousie maladive (voire les deux), vous pourrez avoir tendance à délaisser vos amis au profit de cette personne qui partage votre vie. Ce qui est, il faut le reconnaître, une très mauvaise idée. Vos amis sont votre échappatoire de la vie de tous les jours. Ils sont votre confident. Sans eux, avec qui iriez-vous boire un verre lorsque vous êtes sous tension avec votre petit ami? Et si, ce que je ne vous souhaite pas, votre relation ne dure malheureusement pas, vers qui allez-vous vous tourner? Ne négligez pas vos amis. Ils sont une partie de vous.

En revanche, pour ceux qui voient tout le temps vos amis, je vous conseille de lever un peu le pieds. Pourquoi? Parce que vous ne devez pas laisser penser que la personne qui partage votre vie est moins importante que vos amis. Cela pourrait vous poser de sérieux problèmes par la suite, croyez-moi.

g82msf7poesc3y6.jpg

Les factures et autres tracas

Concernant les factures, les courses et autres choses à payer, à vous dé gérer. Vous pouvez couper toutes les factures en deux de telle sorte qu’il n’y en n’a pas un qui paye plus que l’autre. Vous pouvez également répartir les dépenses de la manière suivante: il paye les courses et vous payez les factures. Vous payez les assurances un mois sur deux et il fait de même. Je pense qu’il y a une solution à tous les « soucis » de la vie quotidienne, alors à vous de trouver celle qui vous correspond le mieux.

factures

Pour terminer

Pour terminer, tout le monde idéalise son premier aménagement avec la personne que l’on aime. Malheureusement, cela ne se passe pas tout le temps comme prévu. Du moins, le début est souvent idyllique et cela peut se gâter par la suite suite à de trop nombreux désaccords. Bien évidement, chaque couple est différent et à sa propre expérience de la vie, sa propre expérience amoureuse. Alors aucune relation n’est comparable.

Marie

Mes vies de chien

Ce film réalisé par Lasse Hallström est mon coup de cœur de l’année 2017 ! Alors maintenant que je viens de sécher mes larmes je peux vous en parler.

Synopsis

« Qui a dit que les animaux n’avaient pas d’âme ? Sûrement pas le petit Ethan, 8 ans, qui en 1962 s’embarque dans une aventure hors du commun en recueillant un chiot nommé Bailey. 
Au fil des années, Ethan noue des liens très forts avec son chien, présent à chaque étape importante de sa vie. Jusqu’au jour où, dévasté, il doit se résoudre à laisser partir Bailey, âgé et malade. 
Et si le départ de l’animal n’était en fait qu’un commencement ? 
Réincarné tour à tour en berger allemand, golden retriever ou labrador, vivant des aventures palpitantes comme chien de sauvetage ou la destinée sereine d’un petit chien de compagnie, Bailey va se découvrir, existence après existence, un but : retrouver son maître Ethan coûte que coûte… » Allociné

Personnages & Acteurs

Bailey, Tino, Buddy, …

Le premier personnage que je vais vous présenter et qui est également le personnage est un chien. MAIS il possède une voix off. Cette voix appartient à Josh Gad pour les bilingues et à Christophe LEMOINE pour les noms bilingues.

Le fait d’avoir mis une voix à ce personnage est une idée merveilleuse. On comprend plus ce qu’il ressent, ou pourquoi comme ça ou comme ça. Et on apprend également à connaître sa personnalité. C’est vraiment un personnage à part entier.

Ethan

200849.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Vous avez également Ethan joué par Kj APA. Oui comme Riverdale. Oui il est canon. Son jeu d’acteur est excellent. Il ne fait pas l’ombre sur la prestation du chien mais en même temps c’est vraiment un personnage à part entière.

Pour ce qui est du personnage, ce n’est pas « juste le propriétaire du chien », il a vraiment une histoire personnelle et bien à lui. Evidemment, le chien en fait parti et à part entière. Mais son histoire reste personnelle, le chien a vraiment un rôle d’ami et de soutien dans sa vie.

Ce sont les deux personnages principaux. Je ne vais pas décrire plus de personnages, car chacun est important, chacun à une influence dans la ou les vies du chien.

Avis

Comme vous avez pu vous en rendre compte au fil de cet article mais également sur snap, j’ai adoré ce film. Pour moi c’est le meilleur film que j’ai pu voir pour le moment dans cette année 2017.

Je ne sais pas si vous avez déjà vu le film « Marley et moi ». Personnellement, j’ai adoré ce film et comme tous les films avec un chien dedans : j’ai pleuré. Laissez moi vous dire que dans le film « mes vies de chien » vous pleurez toutes les 20 minutes.

C’est un bon et émouvant film mais pas seulement. Il est bourré de moral, que ça soit sur l’abandon d’un animal, de l’amour que l’on peut ressentir pour un animal de compagnie et qu’il a pour nous. Mais ce film vous montre également qu’il faut persévérer dans la vie, que la vie est faite de pleins de petites coïncidences, qu’il faut apprécier tous les moments de votre vie même si en premier abord vous ne voyiez pas vraiment quel impact positif ça pourra avoir dans l’avenir.

Je vais arrêter de parler parce que je pourrais le faire sur des pages et des pages mais je pense que vous avez compris la conclusion : Regardez ce film que vous soyez un amour des bêtes ou non, c’est un film qui mérite beaucoup plus de visibilité!

 

 

Comment préparer son départ à l’étranger?

Que vous partiez une semaine, trois semaines ou plusieurs mois, certaines questions reviennent constamment. Que dois-je prendre dans ma valise et laisser ici? Quels sont les papiers à faire avant de partir? Dois-je faire un visa? Si oui, lequel? Comment dois-je appréhender la langue du pays?

Le dilemme de la valise

Lorsque le moment de faire sa valise arrive, c’est souvent la panique. Quels sont les vêtements que je veux prendre et ceux que je dois laisser ici? Dois-je prendre tous les livres de ma bibliothèque que je n’ai pas lu ou en prendre un seul et acheter les autres sur place? Dois-je partir avec une valise à moitié vide pour laisser la place aux souvenirs?

Ces questions ont des réponses différentes en fonction de la personne que vous êtes. Certaines ne peuvent pas s’empêcher de remplir leur valise avec tous les vêtements de leur garde robe et ne porteront même pas la moitié une fois arrivées sur place. Vous prenez aussi beaucoup de maquillage et de choses inutiles, peu importe que vous partez une semaine ou un mois. Les personnes opposées partiront avec un sac à dos comme seule et unique bagage.

Pour ma part, je pense être entre les deux. Je ne peux pas me contenter d’un sac à dos si je pars trop longtemps et de manière plutôt posée. En revanche, pour un road trip de quelques jours, le sac à dos fait très bien l’affaire. Par exemple, pour mon année aux States, je suis partie avec une valise cabine et une valise soute. Le choix des vêtements a été une épreuve assez compliquée, mais il faut se dire qu’on peut acheter sur place. Bien sûre, il ne sera donc pas possible de tout mettre dans la valise pour le retour en France, mais vous pouvez envoyer un colis chez la première personne que vous verrez à votre retour. Par exemple, si vous rentrez en été, envoyez tous vos vêtements d’hiver par bateau un mois ou deux avant votre départ. Le prix reste convenable et cela vous désencombrera considérablement.

Bien évidemment, le choix des vêtements dépend de votre destination. Lorsque je suis allée en Thaïlande, je savais que le coût de la vie était relativement bas, alors ma valise était presque vide, avec seulement quelques vêtements d’été. Pour la Norvège, j’ai pris des vêtements un peu plus chaud et en quantité plus importante puisque je ne savais pas combien de temps durerait mon voyage. Pour les USA, je suis partie avec une valise assez remplie puisqu’il s’agit d’un séjour d’un an. J’ai pris un stock de livres, mon appareil photo, mon ordinateur, des vêtements d’été, de mi-saison et quelques pulls pour affronter l’été et le début de l’automne. Mes parents ont eu la gentillesse de m’envoyer mes vêtements d’hiver, histoire que je ne doive pas tout racheter sur place. Cependant, après seulement deux mois passés sur le territoire américain, je sais pertinemment que je vais devoir envoyer quelques colis chez mes parents avant de rentrer au pays.

valises_vacances_fotolia.jpg

Les papiers d’identité et autres formalités

Lorsque vous partez à l’étranger, vous devez vous munir de tous vos documents importants. N’oubliez surtout pas de faire faire le permis international si vous projetez de conduire sur le territoire étranger, autrement, vous pouvez dire au revoir à la location de voiture. N’oubliez bien sûre pas votre pièce d’identité et/ou votre passeport en fonction de votre destination.

Petite parenthèse concernant le permis international. Ce dernier doit être fait à la préfecture. Vous pouvez aller remplir les papiers sur place en vous munissant de votre pièce d’identité, votre permis de conduire et des photos d’identité. Pour les plus fainéants ou ceux qui vivent plus ou moins loin de la ville, vous pouvez imprimer le formulaire que vous trouverez en ligne et tout envoyer par la poste. Vous recevrez votre permis international sous quelques semaines en fonction de la période de l’année et des demandes.

En plus des papiers d’identité, je vous conseille fortement de vous renseigner sur le pays en question. Est-ce un pays à risque? Un pays pauvre où les maladies se répandent comme une trainée de poudre? Si oui, faites les vaccins nécessaires, souscrivez à une assurance maladie adéquat, une assurance qui correspond à vos projets. Ne vous lancez pas tête baissée dans cette aventure excitante, gardez les pieds sur Terre, on ne sait jamais ce qui peut nous arriver.

J’allais oublier! Je vous conseille très fortement de prévenir votre banque avant votre départ. Pourquoi? Car si vous partez dans un pays à risque et que vous avez oublié de prévenir votre cher banquier, ce dernier peut tout simplement bloquer votre carte bancaire en pensant qu’une personne vous l’ait dérobée. Et pour la débloquer, c’est tout une histoire… Allez donc voir votre banquier. De plus, il vous parlera certainement d’options gratuites que vous propose votre carte bancaire, comme une assurance par exemple, ce qui évitera de souscrire à une deuxième assurance inutilement.

Le passeport et le visa

Le passeport est un document indispensable pour aller dans tous les pays en dehors de l’Europe. Ne négligez pas ce point là. De nombreuses personnes ce sont faites avoir en pensant ne pas en avoir besoin. Prenez vraiment tous les renseignements nécessaire. Si vous devez refaire votre passeport, renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre préfecture pour les délais. Si vous avez besoin d’un passeport pour les fêtes de fin d’année ou les vacances d’été, vous vous doutez que vous n’êtes pas les seuls à vouloir partir à cette période. Les délais sont donc plus longs que si vous faites une demande en avril. Ne vous faites pas avoir. Nombreuses sont les personnes qui prennent ses délais à la légère.

Pour votre visa, tout dépend du pays dans lequel vous allez, la durée et les raisons qui vous poussent à y aller. Pour les USA, j’ai du faire un Visa J1 pour pouvoir y travailler. Si vous souhaitez venir ici pour des vacances, vous devez avoir l’ESTA. Pour la Thaïlande, j’ai du faire un visa Non-immigrant B, qui me permettait de travailler sur place pendant 2 mois. En revanche, si vous souhaitez y aller en tant que touriste, vous pouvez y circuler sans visa pendant un mois. En ce qui concernant la Norvège, étant donné que c’est un pays européen, vous pouvez y vivre et y travailler sans avoir de visa. Vous trouverez tous les renseignements concernant votre destination sur le site de l’ambassade du pays en question.

passeports_formalités_d'entrée_en_nouvelle_caledonie_653x437_4

La langue

La langue peut être un frein pour beaucoup de personnes, en l’occurrence tous les grands timides. En effet, vous pouvez avoir peur de vous tromper, peur que personne ne vous comprenne, peur du ridicule. Là encore, détrompez-vous! Je suis allée dans des pays où la langue primaire n’était pas l’anglais et pourtant, j’ai toujours réussis à m’en sortir. L’anglais est une langue internationale. Il suffis que vous ayez quelques notions d’anglais, un peu d’humour ainsi qu’une licence en « mimes » et c’est dans la poche. Cependant, si vous n’êtes pas une personne aventurière, achetez un livre qui vous permettra d’apprendre la langue de manière accélérée.

Le budget

Le budget est un peu « le » sujet taboo du voyageur qui se respecte. Nous sommes tous différents et avons un rapport avec l’argent qui l’est tout autant. Certains d’entre nous partent à l’étranger dans le but de travailler, tout en voyageant. C’est un mode de vie qui permet de beaucoup voyager, tout en renonçant à toute forme de stabilité. D’autres personnes préfèrent partir pendant leurs weekends, leurs vacances avec un budget limité. D’autres encore, préfèrent partir une ou deux fois par an, mais faire LE voyage de l’année.

Tout dépend de ce que vous recherchez. Hôtel cinq étoiles? Motel? Nuit à la belle étoile? Vous comptez visiter tous les musées payant du pays? Faire flamber votre carte bleue et refaire votre garde robe? A vous de connaitre le but de votre voyage et prévoir vos finances en fonction de vos envies et surtout, du coût de la vie sur place.

Pour terminer sur le budget, n’oubliez surtout pas de faire changer votre monnaie. Certaines personnes préfèrent passez par les banques et avoir de la devise étrangère avant leur grand départ (ce que je déconseille car ils s’en mettent plein les poches), d’autres passent par des organismes x ou y de change directement à l’aéroport, ce qui peut être intéressant en fonction de l’agence. Si vous passez par un organisme, essayez de commander vos devises sur internet avant votre départ, il y a des chances pour que ce soit encore plus intéressant pour vous. Autrement, il ne vous reste plus qu’à retirer directement sur place, sachant que votre banque peut vous facturer si vous n’avez pas fait le nécessaire avec eux avant de partir.

bigstock-Budget-11456087.jpg

Pour terminer

Préparer un voyage n’est pas quelque chose d’aisé. Vous allez devoir prendre votre temps, réfléchir sur ce que vous souhaitez réellement faire sur place et aviser en fonction de vos attentes. Ne laissez rien au hasard, sauf si vous êtes un aventurier hors pair dont la devise est « on verra de quoi demain sera fait »…

 

Marie

Crèmes pour les peaux mixtes et/ou grasses

Une des choses les plus complexes à comprendre pour les personnes avec une peau grasse est le principe d’hydratation. Pourquoi mettre une crème grasse sur une peau et des pores qui produisent déjà trop de sébum ?! Oui je sais je fais dans le glam pour cet article.

 
Quand j’étais adolescente, je ne m’hydratais JAMAIS le visage. Tout d’abord parce que je ne prenais pas suffisamment soin de moi pour mettre de la crème. Mais également, car mes proches avaient quasiment tous la peau sèche voir extra sèche.
Donc dès que, dans un élan de féminité, je souhaitais piquer un petit peu de crème. Je me retrouvais avec une peau luisante, un effet gras constant et extrêmement désagréable sur la peau, un peu comme si mes pores rejetaient la crème. Toujours dans le glam ici hein ?

 

Bref, maintenant que j’ai grandi et que ma peau également à « muri », même si je pense que je vais me faire taper si je dis que ma peau à murie à 21 ans. Elle est passé de totalement grasse (8h je brillais de mille fois) à mixte voir sèche selon les humeurs de cette dernière. En gros, une année, en plein hiver, j’ai ressenti le besoin de me mettre de la crème hydratante. Et surtout, lorsque j’en ai appliqué, j’ai enfin ressenti la sensation que toutes les personnes ayant une peau sèche ressentent : la peau est heureuse et bien dans ses baskets !

 

Et suite à ça, tous les boutons que je me traînais depuis un bon bout de temps, se sont dissipé « comme par magie ». C’est tout simplement dû au fait que la peau à besoin d’être hydrater, correctement hydraté, et non pas avec un sébum dégueulasse qui prend la poussière, la pollution et les microbes de la vie quotidienne.

 
Donc maintenant que cette introduction sur ma vie fortement intéressante est faite. Je vais vous présenter les crèmes de ma vie. On ne dirait pas le titre d’un film ?

Mon premier amour

 

G107

La toute première fût celle de la marque Garnier, c’est la crème Bienfaisante (4-5 euros selon les magasins) pour être plus précise. Je l’ai acheté tout simplement car c’était la moins cher du rayon. Vous commencez à me connaître. J’étais extrêmement contente. J’avais l’impression d’être une femme ou une « vraie fille » parce que je mettais de la crème avant d’aller me coucher. Je n’ai jamais dit que j’étais normale !

 
Cette crème est une merveille pour les peaux grasses. Elle est hydratante mais pas trop, assèche la peau mais pas trop, sent bon mais pas trop. Elle vous lisse la peau, vous la rafraîchit. Vous êtes requinqués !

 
Néanmoins, elle est vraiment conseillée pour les peaux grasses. Si vous avez la peau mixte à grasse, elle ne vous apportera pas suffisamment d’hydratation.
Malheureusement, je ne l’ai plus jamais revu. Oui je sais je vous fais miroiter le saint Graal et je vous dis qu’elle n’existe plus. Mais pour de vrai, j’ai beau la chercher dans tous les supermarchés que je croise, je n’arrive pas à la retrouver. Donc si vous la trouvez, n’hésitez pas à me contacter (avis de recherche ?)

La crème comme dans la pub

 

dav
Pourquoi ce nom ?

Tout d’abord parce qu’il s’agit d’une crème Diadermine et que dès que je prononce ce mot j’ai la pub dans la tête (vous l’avez ? mission accomplie!) et secundo parce que cette crème est tellement hydratante et agréable à appliquer que vous ne pouvez que l’appliquer comme dans la pub : en caressant tendrement votre visage. Encore une fois, je n’ai jamais dit que j’étais normale !

 

Donc cette fameuse crème s’appelle : pH7 Hydratant matifiant ? (2-3 euros selon le magasin). Je ne sais pas si c’est son nom en tout cas elle ressemble à la photo juste au dessus.

 

Je n’ai aucun points négatifs à dire sur cette crème, elle n’est pas cher, hydrate correctement les peaux mixtes à grasses. Elle possède une odeur, personnellement ça ne me dérange pas mais si vous détestez ça, vous êtes prévenus.

 

Juste une chose : ne vous attendez pas à ce que cette crème vous enlève toutes vos rougeurs, elle ne le fera pas.

De plus, oui j’ai dit « de plus », je la trouve trop hydratante pour l’appliquer le matin. Je vous conseille donc de ne la mettre que le soir si vous avez une peau plus « à tendance grasse » que « mixte voir sèche ».

Ma crème « naturelle »

 

dav

dav
Pour cette catégorie, je vais vous parler de la crème Enzymion de Lush (24.5 euros/45g). Cette crème c’est mon dernier amour (en date). Je l’ai testé en magasin, et ça a été le coup de foudre (papillon dans le ventre, étoiles dans les yeux, tu connais). Elle s’absorbait tellement facilement dans ma peau sans laisser une sensation de matière très désagréable. Elle avait une odeur, mais qui se dissipait dans le temps.
Le seul point négatif, et qui n’est pas négligeable, c’est le prix. Après je n’ai jamais été déçu des produits Lush et vous payez pour l’éthique de la marque et les conseils toujours attentionnés des vendeurs. Donc personnellement, quand je suis dans un magasin Lush, je ne regrette pas de mettre le prix.

 

 

Donc ces trois crèmes sont celles que j’ai utilisées et appréciées depuis que j’en applique.
Néanmoins, je n’ai remarqué pour aucunes, des pores moins dilatées ou une peau plus matifiée durant la journée. Je pense que ce sont des aspects de ma peau que j’aurais toujours et « je le vis bien ».

 

Mais ce sont des crèmes qui apaisent ma peau et ne me donne pas de boutons, au contraire. Et c’est tout ce que je leur demande.

 

J’espère que cet article vous permettra de trouver la crème de votre vie. Si vous l’avez déjà trouver :
Partagez dans les commentaires votre expérience et votre produit fétiche. Je le lirais et j’y répondrais avec plaisir.

La Norvège

Après avoir visité la Thaïlande, je reconnais lui préférer la Norvège. Certaines personnes peuvent être surprises car, le plus fréquemment, les gens recherchent la chaleur, les palmiers, les plages paradisiaques couvertes de sable fin… Et bien pas moi. Je suis une amoureuse incontestable de grands paysages montagneux, bordés de lacs et d’herbe fraîchement coupée. Je n’aime pas les grosses chaleurs et l’air difficilement respirable, mais plutôt l’air frais de la montagne qui vous rempli les poumons d’oxygène pure.

Loen

Il s’agit de la ville, ou plutôt du tout petit village dans lequel j’ai passé quatre mois de ma vie. Pourquoi aller me perdre dans ce coin perdu? Parce que j’avais des connaissances qui travaillaient dans l’immense et prestigieux hôtel de ce village.

Loen est principalement constitué d’une épicerie et d’une église. Autrement, les habitations des résidents présents à l’année se comptent sur les doigts d’une main. Cependant, Loen est plein de charme. On y trouve un Fjord, coincé entre les montagnes alentours. Pour les amoureux de montagne et d’activités de plein air telles que le vélo, l’escalade, la pêche ou encore le canoë-Kayak, foncez. Autrement, je vous déconseille de passer plusieurs mois là-bas.

IMG_0143.JPG

IMG_0171.JPG

IMG_0214.JPG

IMG_0295.JPG

Stryn

C’est le “point de regroupement” des habitants de Loen. C’est l’endroit où aller boire un café pendant son jour de repos, aller faire les courses et deux-trois boutiques entre copines. Le village se trouve à 10 minutes en voiture de Loen et n’est pas très bien desservi par les transports en commun, vous devez vous en douter. Il me semble qu’il y ait un bus aux alentours de 11h, puis un vers 15h.

Alesund

Il s’agit de la plus grand ville des environs. Elle est bourrée de charme avec ses maisons colorée, ses ruelles pavées et son fjord qui traverse la ville. Il ne s’agit pas d’une ville très animée comme pourrait l’être Bergen, mais pour les amoureux des petites villes cosy, elle en vaut le détour.

IMG_0506.JPG

IMG_0558.JPG

IMG_0566

Maloy

Ce qui rend ce village célèbre, c’est son rocher. Vous avez forcément déjà entendu parler du rocher de Maloy. Il point son nez sur le bord d’une plage sauvage, poli par les vagues d’eau salée qui viennent le creuser années après années.

IMG_0997
La route de l’Atlantique

Je suis littéralement tombée amoureuse de cet endroit. Cette route est impressionnante vu de loin, mais l’est beaucoup moins lorsque nous l’empruntons, sauf si la mer est déchaînée. Dans ce cas là, il vaut mieux éviter de la prendre et risquer un accident. De l’autre côté de cette route, il y a quelques maisons d’hôtes prêtes à vous accueillir pour une ou plusieurs nuitées à des prix abominablement élevés. Cependant, si vous avez le temps de rouler encore un peu pour trouver votre toit pour la nuit, roulez. C’est dans une maisonnette en bois que j’ai passé la nuit avant de reprendre la route au petit matin et la vue sur le fjord était éblouissante.

IMG_0928.JPG

IMG_0894.JPG

IMG_0951IMG_0954

Geiranger

Cet endroit est à la hauteur de sa réputation: une vue imprenable sur le Fjord, puis une longue route sinueuse, dangereuse et noire de touristes pour voir cette eau de plus prêt. A chaque recoin de la descente, vous trouverez des voitures garées à gauche et à droite, n’importe comment, et les passagers seront en train de prendre des photos ou des vidéos depuis des points de vue vertigineux.

La route des Trolls

Comme son nom l’indique, la légende des Trolls, bien connue des norvégiens, a vu le jour à cet endroit. Vous trouverez de nombreuses boutiques de souvenirs avant cette montée en zigzag, ou après. La vue est à couper le souffle. Il y a quelques siècles, les habitants empruntaient quotidiennement cette route pour aller travailler. Aujourd’hui, un axe routier plus rapide a été construit un peu plus loin pour faciliter la vie des usagers.

14281554_1736936969856478_1109214078_n

IMG_0625.JPG

Bergen

Cette est ville est à voir, absolument. On y retrouve les bâtiments colorés comme à Alesund, mais en plus grand, plus impressionnant. Pour les amateurs de poisson, allez goûter le fameux saumon fumé de Norvège, que vous pourrez trouver à Bryggen. Pour terminer, n’oubliez surtout pas de jeter un petit coup d’oeil à la météo avant d’y aller parce que Bergen est la ville la plus pluvieuse de Norvège! Vous pouvez imaginer à quel point j’ai été chanceuse en ayant 4 jours ensoleillés.

IMG_1009.JPG

IMG_1012.JPG

IMG_1031.JPG

Preikstolen

Pour les amoureux de nature et de randonnée, voilà une promenade de 8km tout en montée. Vous passerez par la forêt, marcherez sur des rocher, boirez l’eau de montagne naturellement filtrée et observerait une vue à couper le souffle lorsque vous aurez atteint le sommet.

IMG_1111.JPG

IMG_1151.JPG
Pour terminer

Après avoir parcouru la Thaïlande et quelques pays d’Europe, la Norvège reste mon incontournable coup de coeur. Les paysages sont à couper le souffle. Ce pays nous rappel à quel point nous sommes petit et rien dans ce vaste monde qu’est la planète Terre.

IMG_1173.JPG

Marie

Mascara – Kat Von D

Vous le constaterez assez rapidement, j’ai une passion pour le mascara. J’ai la chance d’avoir des cils fournis et longs qui me permettent d’avoir un joli regard en très peu d’efforts (ne me tapez pas). C’est grâce à ça qu’en temps de flemme… Hum hum… Je voulais dire qu’en temps de panne artistique, je ne mets que du mascara et « ça va » (je mets des guillemets parce que ça ne va pas vraiment vraiment mais mieux vaut ça que rien).
MAIS tout ça c’est bien beau sauf qu’il vous faut un mascara digne de ce nom. Dans ce blog, je vous présenterais au fur et à mesure, les mascaras qui en valent vraiment le coup.
Aujourd’hui, je vais m’attaquer au mascara de la marque Kat Von’D.

 

Il y a quelques mois de cela, la marque Kat Von’D était distribuée dans les Sephora Français. Une joie pour beaucoup d’entre nous.
Je suis restée, comme un enfant à regarder la vitrine d’une pâtisserie, devant le stand dédié pour la marque. Je tombais amoureuse des packagings, des couleurs, des textures. Mais une chose est sûr, les produits ne sont pas gratuits. Je veux bien croire que ce sont des produits de qualité mais le payement est également de qualité.
Sauf que je ne me voyais pas sortir de mon Sephora sans avoir acheté un produit de la marque.

 
C’était inhumain !

 

Alors j’ai un peu plus étudié la collection : les rouges à lèvres mats étaient très
beaux mais j’en avais déjà pas mal et la texture ne semblait pas révolutionnaire ; la palette de contouring me faisait beaucoup de l’œil tout d’abord parce que c’est totalement le genre de teinte que j’applique pour travailler mon teint mais surtout parce que j’en avais entendu tellement du bien, mais elle était quand même vachement cher ; les liners étaient vraiment précis, mais il était aussi trop précis et délicat, je n’étais vraiment pas à l’aise ; mon cœur s’est donc tourné vers le mascara .

 

dav

Packaging

 

Tout d’abord, j’aimerais qu’on fasse une pause et qu’on observe la beauté de ce packaging. De l’extérieur, le produit est CANON : noir avec ce motif floral rouge, simple mais terriblement efficace.

 

dav

La texture est un petit peu velours, ça ne rajoute rien de particulier au produit en lui-même mais ça fait sympa comme petit détail.

 

Et là un autre déboitage de mâchoire quand vous ouvrez le produit et que vous découvrez cette brosse rouge ! Magnifique nan ? Et comme le mascara est de couleur noir, ça rappelle totalement l’esprit de l’extérieur.

 

dav

J’aimerais également revenir sur cette brosse. Elle est d’une forme assez « original ». Je mets des guillemets car oui elle change des brosses qu’on a l’habitude de voir dans le commerce mais ce n’est pas forcément la plus original qu’on ait connu. Mais j’aime beaucoup le petit bout en boule pour travailler les cils du bas.

 

dav

Elle est très dure et ne possède que très peu de picots, ce qui est original pour un mascara qui veut apporter du volume.

 

Application

 

Comme je vous ai dis plus tôt, la brosse est dure, ce qui n’est pas très agréable niveau application
surtout quand on veut chopper les cils au plus près de leur racine.
La brosse courbée épouse totalement la forme des cils, et ça c’est carrément sympa.
L’application est très facile, et le résultat se fait voir aux premiers coups de brosse.

 

Résultats

 

dav

Comme vous pouvez le voir, le résultat est bluffant ! La couleur est intense à souhait, ce qui fait réellement une différence sur un regard.
Les cils se voient rallongés et surtout déployés ! Je vous l’ai dit j’ai de la chance d’avoir des cils de bonnes qualités mais quand même quoi wow!

 

Prix

 

Le mascara est au prix de 22.50 euros ce qui n’est franchement pas excessif pour un mascara et surtout pour la qualité de ce dernier. Et surtout vous pouvez le retrouver sur Sephora, ce qui est réellement pratique quand on ne souhaite pas trop commander sur Internet et qu’on veut voir la chose en vraie.

C’est tout pour moi, et vous?

Quel est votre mascara du moment?

 

Elise.

Ma meilleure ennemie

Amoureuse des romans à suspens et tout autres histoires rocambolesque, le titre de ce roman écrit par Paula Daly et publié le 9 février 2017, a tout de suite attiré mon attention.

 

Synopsis:

 

Nous sommes en Angleterre, où vivent paisiblement Natty et Sean ainsi que leurs deux adorables filles, Alice et Felicity. A force d’investissements, ils sont parvenus à acquérir un hôtel dans lequel ils investissent la majorité de leur temps. La vie suivait son petit fleuve tranquille lorsque Felicity, en voyage sur le territoire français, est amenée en urgence à l’hôpital. Natty n’hésite pas une seule seconde avant de sauter dans le premier avion et laisser Alice avec Sean et Eve, sa meilleure amie, justement de passage dans les environs. A son retour au pays, Sean lui apprend qu’il souhaite divorcer et partir avec la sulfureuse blonde et psychologue renommée qu’est Eve. Natty est folle de rage. C’est alors que commence une lutte acharnée entre les deux femmes. Mais qui est réellement Eve?

 

Personnages principaux:

 

Eve:

La meilleure amie en question. Elle est le stéréotype même des grandes blondes à forte poitrine et la silhouette parfaitement moulée dans des robes qui ont dû être créées exclusivement pour elle.

 

Natty:

La mère de famille aimante qui se laisse déborder par sa vie professionnelle. Elle se laisse déborder par les heures de travail à ne plus en finir au point de délaisser Sean, son mari et amour de jeunesse.

 

Sean:

Le mari de Natty et sa main droite dans les affaires. Ils ont bâti leur empire à deux, main dans la main, et il s’est senti délaissé par cette dernière.

 

Alice et Felicity:

Elles sont les deux filles de Natty et Sean, le fruit de leur amour.

 

Avis:

 

Lorsque j’ai acheté ce livre, c’était pour une lecture de détente, avec le suspens nécessaire pour le lire d’une traite. Autant dire que le pari a été réussi.

On s’attache facilement à ces personnages comme vous et moi, dans lesquels on peut se retrouver, surtout Natty. Cependant, je reconnais que c’est un peu stéréotypé lorsque l’on découvre la première description physique d’Eve, magnifique femme, qui vole le mari de sa meilleure amie de longue date.

Pour terminer, bien que le suspens soit au rendez-vous il se fait désirer et n’est pas insoutenable. Si vous cherchez un livre plein de suspens et de rebondissements, différent de tout ce que vous pourrez trouver sur le marché, je vous le déconseille. En revanche, si vous cherchez un livre avec des personnages attachants, qu’on apprécie et qu’on déteste. Des personnages auxquels on s’identifie facilement, lisez-le!

 

Marie